Drone Experience Le salon des drones professionnels et de loisirs 16 et 17 septembre 2016 Parc des Expositions - NANTES

THE DRONSTER RACE

LA COURSE " THE DRONSTER RACE" EST ETAPE OFFICIELLE DE LA FAI WORLD CUP

La 1ère Drone Race Experience s'est déroulé en 2015 dans un hall de 4500 m² parfaitement adapté à ce type d’évènement. Les drones évoluent dans une enceinte de 90mètres de longueur par 45 mètres sur un parcours qui permet de superbes évolutions et des runs à grande vitesse. Sous les yeux du public qui a pu suivre la course en direct dans des conditions de sécurité optimales. Les drones évoluent par pool de 4 pour être sélectionnés pour la course finale. Pour plus de spectacle les images des drones en course sont retransmises en direct sur 4 écrans géants. Chacun peut s’immerger dans la course et juger de la dextérité des pilotes. Sensations et frissons garantis !!!

THE DRONSTER RACE 2016 est organisée avec le soutien technique et logistique de la FFAM, la FAI et la MACLA

 

Palmarès 2016

La Dronster Race était attendue avec impatience samedi matin : les 20 meilleurs pilotes français de la discipline ont lâché leur « poulain » sur un parcours par ailleurs très applaudi par la profession ! Au terme d’une course effrénée, c’est finalement le réunionnais 9T74 qui remporte cette étape officielle de la Coupe du Monde de la Fédération d’Aéromodélisme Internationale (FAI WORLD CUP).

  • Premier : 9T74
  • Deuxième : Pvoodoo
  • Troisième : Bozbi

Le FPV Racing, la course de drone ou le pilotage en immersion sous adrénaline !


Le FPV pour « First Person View » ou en français « Pilotage en immersion » consiste à diriger un aéro-modèle (drone, avion, multirotor, aile volante, hélicoptère, etc…) grâce à une caméra installée dans l’appareil, à l’aide d’un système émetteur/récepteur et d’une paire de lunettes vidéo que porte le pilote.
Voler vite, très vite, entre les arbres, éviter les branches… ou pas ! Le FPV Racing est une discipline qui assure des sensations fortes ! Le principe consiste à piloter un multirotor le plus vite possible, en évoluant le plus près du sol possible. Pourquoi ? Parce que d’une part la sensation de vitesse est impressionnante, d’autre part parce que la contrainte ajoute de la difficulté. Le tout est pratiqué en immersion : le pilote chausse une paire de lunettes LCD qui affiche en temps réel les images filmées à bord du multirotor. Exactement comme s’il se trouvait à bord!
Le challenge consiste à arriver premier de courses pratiquées en sous-bois ou en intérieur. A vrai dire, terminer la course est déjà un accomplissement en soi : les herbes hautes, les feuillages rebelles, troncs cachés… et les autres participants sont autant de pièges à éviter. Pour y parvenir, il faut exceller dans le pilotage, profiter d’un peu de chance, et avoir réglé sa machine pour qu’elle réagisse au quart de tour. Les engins utilisés pour le FPV Racing sont souvent des DIY (Do It Yourself) : à la différence des appareils de série, ils sont montés à la main pour être optimisés. Les crashs sont fréquents, très fréquents, même, mais les dégâts sont rarement importants. A peine quelques hélices brisées.

Et la sécurité ? Elle est maîtrisée : les courses de FPV Racing se déroulent tout près du sol, sans jamais dépasser la cime des arbres. Les engins sont loin d’atteindre le plafond de 150 mètres imposé par la réglementation, et ne sont jamais confrontés aux aéronefs habités, que ce soient les avions, les hélicoptères, les ULM. Le circuit est préparé de telle manière à ce que les appareils restent toujours en vue directe des pilotes. Il est balisé et surveillé pour que personne ne pénètre sur le circuit. Le terrain ne subit aucune dégradation, à la différence des autres sports mécaniques.

Les vols sont enregistrés avec des mini caméras Full HD, pour de superbes images qui rappellent les univers du célèbre jeu vidéo WipeOut sur playstation et autres consoles ou celui de la course de modules Star Wars.

À télécharger